Chez Gigi – Le petit restaurant du coin

Woolworth, milkshake et rock’n roll… Ces 3 mots vous rappellent-ils d’ineffaçables souvenirs d’adolescence? Ou encore vous remémorent-ils le bon vieux temps où vos parents vous répétaient : « Ben moi ma tite fille, dans mon jeune temps… »? Si telle est votre situation, je vous invite ardemment à vous plonger dans la lecture du savoureux roman de Rosette Laberge intitulé Chez Gigi – Le petit restaurant du coin.

L’histoire se déroule dans les années 50 et met en lumière 2 personnages principaux dans la vingtaine : Laurence et Béa. Ces 2 grandes amies sont l’incarnation-même de tout ce que la société de cette époque considère indigne pour de jeunes femmes : elles travaillent au Woolworth, sont de fières célibataires qui se permettent quelques parties de jambes en l’air et sont passionnées par la danse ainsi que par la « musique du diable », je parle bien sûr ici de rock’n roll!

De par les péripéties qu’elles vivront, ces attachantes protagonistes vous feront découvrir plusieurs autres personnages, occupant une place d’une importance capitale dans leur quotidien étourdissant : une mère qui fait tout en son pouvoir pour prendre soin des enfants et de la maisonnée, un père qui se dévoue corps et âme afin de pourvoir à tous les besoins de sa famille, une vieille chipie de grand-mère qui leur en fait voir de toutes les couleurs, une grande sœur dont la mesquinerie est légendaire, des petits frères qui ont du front tout l’tour d’la tête, une propriétaire de restaurant qui fait figure de mère pour la jeunesse de tout un quartier, de nouvelles amies avec qui elles réaliseront leur rêve, sans oublier Monsieur l’Curé, qui met toujours son nez là où il ne faut pas!

L’auteure n’ayant plus de preuve à faire dans le domaine littéraire, son roman est à la hauteur du talent qu’on lui connaît : il est excellent! J’ai été renversée par l’authenticité des mots choisis pour aborder des sujets quelque peu délicats comme la montée du féminisme ou l’emprise écrasante de la religion sur la population. Elle réussit à nous dresser un portrait réaliste de ce qu’était la vie à cette époque, en nous proposant un retour en arrière des plus nostalgiques, mais Ô combien plaisant!

Ce roman, auréolé d’une pure simplicité, saura vous réconforter autant que vous inspirer durant vos vacances. À ajouter sans faute à votre liste d’achat!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s