Le lave-auto de la honte

À la demande générale de mon chum, je ne pouvais faire autrement que de publier ce billet aujourd’hui. Pour prouver que non, je ne suis pas parfaite. Et que oui, j’ai mes moments d’absence moi aussi. Vous verrez, le texte d’aujourd’hui en est un rempli d’humour, d’humilité et surtout de : « T’es pas sérieuse là?!! T’AS PAS FAIT ÇA POUR VRAI!!! »!

Laissez-moi vous mettre en contexte : j’habite à Banlieue-de-Québec-Beach, arrondissement en plein essor depuis ces dernières années. En plus des maisons qui poussent plus vite que la mauvaise herbe dans mes plates-bandes, beaucoup de commerces y ont maintenant pignons sur rue.

Cette année, il y a un super-lave-auto-fullcool qui a ouvert ses portes non loin de chez moi. Quand je dis full cool, c’est VRAIMENT full cool là! C’est que quand on pénètre à l’intérieur, en plus de l’arc-en-ciel-savonneuse-qui-sent-le-ciel et qui nous éclabousse le pare-brise, il y a aussi un jeu de lumières hyper génial qui illuminent tout autour, nous indiquant à quelle étape du lavage nous en sommes. Vous me connaissez moi, la trippeuse de lumières… Ils m’ont eue simplement avec ça (je sais, c’est bébé, mais je m’assume!)!

Alors, depuis le début du mois de mai, j’harcelais littéralement mon chum pour aller essayer cette 8e Merveille du monde. « Un moment donné, un gars s’tanne » comme il vous dirait, et il a acquiescé à ma demande. Nous sommes donc allés acheter notre ticket d’entrée pour ce paradis sur Terre (dans ma tête, j’exagère à peine vous savez!). Et un samedi soir en plus! De quoi nous remémorer quelques partys Rave de notre jeune temps!

J’étais plus qu’excitée : j’étais ni plus ni moins en crise d’hyperventilation! Après quelques minutes d’attente qui m’ont paru durer 4 vies, nous nous sommes dirigés vers l’entrée du lave-auto. Pendant que mon chum tapait le code d’accès sur le clavier prévu à cet effet, je me suis mise à lire le panneau d’avertissements. C’est alors que j’ai remarqué la phrase suivante :

BAISSEZ L’ANTENNE OU ÉTEIGNEZ LA RADIO

Dans ma tête, ça s’est passé très vite : « Est-ce qu’on a une antenne? Euh… Non… ». Je me suis donc empressée, tel M. Miyagi armé de baguettes chinoises qui aperçoit une mouche à 2 pouces de son nez, à peser sur le bouton Off de la radio. Et là… Mon chum se tourne et m’regarde…

Chum, perplexe : «Ben voyons Mel, kessé tu fais là»?

Fille en quarantaine, sûre d’elle : «Ben, j’ai fermé la radio! C’est écrit sur la pancarte juste là»!

Chum, plié en 2 : «AH BEN LÀ! AHAHAHAH! TU ME NIAISES LÀ, HEIN! AHAHAH! AHAHAH! AHAHAH! AHAHAH!»!

Fille en quarantaine, qui comprend rien de ce qui se passe : «Lis-le toi-même si tu m’crois pas»!

Chum, limite insultant : «AHAHAHA! AHAHAH! AHAHAH! Mel! Y’a des autos avec des antennes qui se déploient automatiquement quand t’ouvres la radio. Ils demandent de fermer la radio pour ceux qui ont des antennes comme ça, pour qu’elles se rétractent pour éviter de les briser dans le lavage! PAS POUR CEUX QUI ONT PAS D’ANTENNE COMME NOUS! Dis-moi que tu me niaisais là?!! AHAHAH! AHAHAH! AHAHAH! AHAHAH!»!

Fille en quarantaine, full orgueil : «En tout cas… J’trouve que c’est pas clair comme directive»…

Ouin ouin ouin… Fac c’est ça qui est ça… Paraît que si on vaut pas une risette, on vaut pas grand-chose : ben ma valeur vient d’atteindre des sommets inégalés! 😉

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s