Incontrôlable

Des pirates plus grands que nature…

Un bateau volant muni de gadgets incroyables…

Des magiciens aux capacités illimitées…

Et par-dessus tout, une société qui tente par tous les moyens d’enrayer ces phénomènes extraordinaires de la Terre…

C’est l’univers qui vous attend dans le livre Incontrôlable d’Andrée-Anne Chevrier, publié aux Éditions Sylvain Harvey.

Ce roman, prenant vie au cœur d’un contexte fantastiquement réaliste, met en vedette une famille de 3 enfants : Cordélia, Jonathan et Dorelle. Nos joyeux personnages habitent sur une île presqu’inconnue de la majorité du monde tant sa position géographique est saugrenue. Mais il existe une raison qui explique pourquoi ils habitent une région aussi éloignée : ils sont tous magiciens et leurs parents tentent de les protéger du monde extérieur. Car, il faut le souligner : il n’est pas toujours bien vu d’être différent des autres… Alors imaginez lorsque vous détenez des pouvoirs qui dépassent l’entendement!

Même si les autres résidents de l’île tolèrent les habiletés surnaturelles de nos amis, ces derniers tentent tant bien que mal de minimiser l’utilisation de leurs pouvoirs en public. Les 2 filles y arrivent assez facilement. Quant à Jonathan, c’est une toute autre histoire…

C’est que le jeune garçon éprouve beaucoup de difficultés à gérer ses émotions. Et lorsque celles-ci éclatent, ses pouvoirs magiques en profitent alors pour se déployer d’une façon inimaginable… parfois même dangereuse. Un concours de circonstance fera en sorte que la fratrie quittera son île protectrice pour partir en quête d’un maître magicien qui sera en mesure d’aider Jonathan à contrôler ses pouvoirs. Cette décision sera le début d’une longue série d’aventures inouïes qui les mèneront devant une sommité magique : M. Black. Ce dernier sera-t-il en mesure d’apprendre à Jonathan à maîtriser ses pouvoirs? Pourront-ils avoir une confiance inébranlable en lui? Est-ce que les raisons qu’il évoquera pour soi-disant les aider proviendront véritablement d’une bonne intention? Je vous laisse le découvrir 😉

J’ai bien apprécié la lecture de ce roman, car au-delà de sa nature fantastique qui m’a sortie de mon quotidien, j’y ai décelé un 2e degré fascinant lié à la capacité de maîtrise émotionnelle des garçons. Tout au long de l’histoire, la psychologie du personnage de Jonathan nous est à ce point bien dépeinte que nous nous retrouvons littéralement dans sa tête. Ce qui nous permet de comprendre que malgré sa bonne volonté, son amour sincère pour sa famille et son respect du monde magique, il devient parfois presqu’impossible pour lui de contrôler ses propres émotions. Et il est encore moins évident de mettre des mots sur cette incapacité qui, au final, devient irrémédiablement la première chose à laquelle les gens pensent quand il le rencontre. Ce texte m’a confirmé que la différence de quelqu’un, si elle est jugée inadéquate, peut rapidement devenir un fardeau et pour la personne, et pour son entourage.

De plus, les relations entre frères et sœurs y sont savamment illustrées. Amour infini, jalousie extrême, étouffante protection… Ce sont tous des thèmes qui sont abordés et qui enrichissent encore plus le niveau psychologique du roman.

Je vous recommande donc de lire ce livre, mais aussi de le faire lire à votre ado (c’est un roman 12 ans et plus, avec des scènes parfois difficiles; tenez-vous le pour dit!). C’est ce que j’ai fait de mon côté et ce que nous avons retenu l’un et l’autre a été complètement différent. C’est une très belle activité mère/père-fils/fille à faire! Bonne lecture!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s